Des Turcs veulent lancer un café au gingembre

İnci Kara Ulugöl et Mehmet Cem Ulugöl ont ouvert un café à Istanbul, en Turquie : le Kamarad Coffee Roastery. Pour eux, le café n’est pas seulement une boisson, mais une expérience qui nous invite à un voyage sensoriel.

Branché sur « le café de luxe », ils entendent convaincre les consommateurs de les suivre dans leur aventure. Ils estiment d’ailleurs que « être un barista ne suffit pas pour préparer un bon café. Il faut que les grains soient torréfiés d’une manière particulière pour révéler les arômes du café ». D’où l’intérêt de tout faire : torréfier, servir et proposer un endroit confortable où déguster.

D’autant que, selon eux, le café en Turquie, pays traditionnellement tourné vers le thé, est en forte progression. « Je pense que la culture populaire, en particulier le cinéma et les séries, a popularisé les cafés comme lieux de rencontres », assurent-ils.

Tendance à venir

Et la tendance dans les années à venir passera par une explosion de saveurs. Interrogés par le site aujourdhuilaturquie.com, ils voient se dessiner une tendance pour les années à venir.

« Ça change parallèlement aux tendances de cuisine. Par exemple, lorsque le gingembre se retrouve plus souvent en cuisine, vous trouverez des « cafés lattés gingembre » dans les cafés », disent-ils.

« C’est néanmoins difficile de faire des prédictions à ce sujet. Mais je pense que le café frais préparé de façon « artisanale » va voir sa popularité augmenter. De plus, au lieu de boire son café avec du lait de vache, on va prioriser des laits concentrés, des laits végétaux ou sans lactose. »