La sieste post-café : la méthode pour rester alerte la nuit

Une petite méthode simple pour éviter de piquer du nez le soir, voire la nuit au cas où on devrait rester éveillé ? Le combi « café/micro-sieste ». Une recherche récemment publiée par University of South Australia semble prouver que cette combinaison peut améliorer l’attention et réduire l’envie de tomber de sommeil.

Les chercheurs rappellent que « la consommation de café immédiatement avant une sieste, améliore la vigilance pendant la journée ». « Mais », poursuivent-ils, « on ne sait pas si une telle sieste pourrait se révéler efficace pour réduire l’inertie du sommeil pendant la nuit ».

Une étude a donc été menée sur des individus âgés de 21 à 36 ans qui ont consommé 200 mg de caféine ou de café décaféiné (placebo), juste avant une sieste de 30 minutes à 3h30.

Il s’avère que la sieste post-café a entraîné une amélioration de leur vigilance et une fatigue subjective dans les 45 minutes suivant la sieste. Selon les chercheurs, la sieste post-café peut donc être utile pour réduire l’inertie du sommeil chez les travailleurs à horaires décalés qui font la sieste le soir.

Pour éviter l’inertie du sommeil

« Les travailleurs en horaires décalés sont souvent chroniquement privés de sommeil parce qu’ils ont des habitudes de sommeil perturbées et irrégulières » explique le Dr Stephanie Centofanti qui a dirigé cette étude.

« En conséquence, ils ont régulièrement recours à diverses stratégies pour essayer de renforcer leur vigilance pendant leur quart de nuit, et celles-ci peuvent inclure des siestes et boire du café – mais il est important de comprendre que les deux présentent des inconvénients. »

L’un des inconvénients est qu’ils peuvent ressentir un étourdissement juste après leur réveil, ce qui peut nuire à leurs performances et leur humeur pendant au moins une heure après leur réveil. C’est ce que l’on appelle « l’inertie du sommeil », ou éveil confusionnel, ou encore ivresse du sommeil.

« La caféine est également utilisée par de nombreuses personnes pour rester éveillé et alerte », poursuit le docteur. « Mais encore une fois, si vous buvez trop de café, cela peut nuire à votre sommeil et à votre santé en général. Et, si vous l’utilisez pour vous remonter après une sieste, cela peut prendre 20 à 30 bonnes minutes pour commencer, il y a donc un délai important avant de ressentir l’effet souhaité. »

La sieste post-café pourrait donc être une alternative viable car en buvant un café avant de faire une sieste, les travailleurs de nuit peuvent bénéficier des avantages d’une sieste de 20 à 30 minutes, puis de l’avantage de la caféine lorsqu’ils se réveillent.