Une solution pour régler le problème des couvercles de tasses à usage unique

Si bon nombre d’industriels font des efforts pour produire des tasses à usage unique à recycler ou fabriquées à partir de matières recyclées, le problème se pose souvent pour le couvercle qui est la plupart du temps en plastique.

A cela s’ajoute l’interdiction, vraisemblablement pour le début de l’année 2021, d’interdire ces gobelets en plastique à usage unique – et donc ces couvercles – dans l’état d’Australie-Méridionale (Adélaïde), en Australie. Le Sénégal a d’ailleurs déjà enclenché ce processus. En France, ils ne seront plus vendus en 2021.

Une solution vient d’être proposée : l’Unocup. Il s’agit d’un simple gobelet en carton, mais monobloc, intelligemment conçu par des créateurs new-yorkais. Leur objectif était de créer une tasse à emporter qui élimine le besoin d’un couvercle en plastique, ce qui la rend apparemment plus écologique tout en ouvrant de nouvelles possibilités esthétiques.

Une campagne de financement participatif a été lancée et a permis de récolter 31 000$ grâce à plus de 740 donateurs. Un premier prototype avait été mis au point en 2016 et avait reçu un prix de l’innovation.

Un jeu de pliage malin

L’Unocup dispose de quatre rabats pliants qui s’emboîtent en haut pour former un trou permettant de boire, tout en gardant le liquide en sécurité à l’intérieur. Une solution simple, mais à laquelle il fallait penser !

Il s’agirait juste pour les baristas ou les consommateurs de plier les rabats pour former la tasse, bien que les rabats puissent également être repliés complètement vers l’arrière pour créer une expérience similaire à celle d’une tasse sans couvercle.

L’Unocup utilise les mêmes matériaux que la plupart des gobelets traditionnels en carton à emporter, y compris une doublure intérieure en polyéthylène (PE) conçue pour protéger le carton de l’absorption de liquides chauds.

Pour les concepteurs, la prochaine étape est de rendre l’Unocup compostable et biodégradable afin que le produit soit aussi écologique que possible.

La production en grande quantité de tasses pourrait démarrer prochainement. A l’unité elles pourraient coûter entre 10 et 15 cents.

Une réflexion au sujet de « Une solution pour régler le problème des couvercles de tasses à usage unique »

  1. Ping : Le marché du gobelet recyclable sans couvercle se développe | Actu Café

Les commentaires sont fermés.