L’enveloppe des grains de café recyclée dans des pièces auto

La société Ford Motor Company et McDonald’s ont annoncé fin 2019 que le constructeur automobile allait commencer à utiliser l’ivraie, l’enveloppe des grains de café, collectée chez un fournisseur de café torréfié de McDonald’s, dans des pièces de voiture en plastique telles que des logements de phares et d’autres composants intérieurs.

L’ivraie est cette peau argentée séchée qui se sépare du grain pendant le processus de torréfaction, cette enveloppe qui a tendance à voler partout et qui cette fois va atterrir dans un endroit où on ne l’attendait pas forcément : dans la voiture.

Pour réaliser cette prouesse technique et technologique, Ford explique s’être allié à une société canadienne de technologie des biomatériaux, Competitive Green Technologies, basée en Ontario, et qui travaille déjà sur le recyclage de ces enveloppes avec un torréfacteur local.

Environ 1 à 1,5 million de livres d’ivraies seront collectées auprès de la société de torréfaction alors qu’auparavant soit elles étaient éliminées par des opération de brûlage, soit elles étaient enfouies dans les champs.

Le processus consiste à exposer l’ivraie à des températures élevées dans des conditions de faible teneur en oxygène, à mélanger cette résine avec du plastique et d’autres additifs recyclés et renouvelables et à la transformer en granulés qui peuvent ensuite prendre différentes formes.

Le composite obtenu – semble-t-il beaucoup plus solide – peut ensuite être utilisé pour des pièces telles que les logements de phares de voiture et d’autres composants intérieurs, ce qui devrait contribuer à rendre les produits Ford environ 20% plus légers et à réaliser jusqu’à 25% d’économies d’énergie lors du moulage des pièces.